LA PRATIQUE ET LA SADHANA

LA PRATIQUE

Une porte ouverte vers soi

Le yoga est un formidable outil d'ouverture et de libération de la conscience.

En agissant sur notre corps physique (sang, muscles, nerfs), sur notre corps énergétique circulation des "codes énergétiques" vers les plexus d'énergies que sont les Chakras), notre corps émotionnel

croix verte

(libération, découverte de charges émotionnelles), notre corps mental (pacification du mental, re centrage), il permet d'aligner les énergies du corps, limitant les influences névrotiques et les souffrances tout en favorisant nos impulsions créatives et positives dans tous les domaines : relations avec les autres, capacité à donner et recevoir de l'amour, générosité, simplicité, mais aussi accès à la joie et à la danse de la vie.

Cette action, seule une pratique régulière du yoga le permet. Le Corps humain est formidablement souple et adaptable, mettez-le dans n'importe quelle situation, il s'adaptera rapidement et au mieux. Pratiquez le yoga assidûment pendant 1 mois, vous sentirez les effets s'épanouir en vous, arrêtez 1 mois, vous verrez les effets s'évanouir petit à petit. La transformation par le yoga suit le même chemin que toute autre transformation, elle s'initie, prend forme et s'oriente à chaque séance de pratique, et s'efface petit à petit dès que la pratique cesse.

Bien sûr, il y a des "sauts", véritables changements d'états qui pérénisent l'évolution. Ces changements donnent une nouvelle assise à partir de laquelle le chemin de découverte de soi se poursuit, dans une pratique alors d'un autre niveau, plus subtile, plus profonde et pourtant extérieurement similaire.

Le moteur sur ce chemin est la pratique, et l'engagement dans cette pratique. Rien ne peut la remplacer.

LA SADHANA

Un art de vivre

Sadhana signifie : pratique, cheminement spirituel, réalisation, accomplissement; acquisition, obtention,

cela induisant une notion d'effort et de discipline.

La Sadhana au sens large désigne l'attitude du yogin, à chaque instant, se mettant au service de lui-même sur le chemin qu'il entreprend.

croix verte

Ainsi, s'ouvrir aux sensations, être à l'écoute de soi, sentir la respiration se placer, suivre son instinct, s'appliquer à faire les choses en conscience, mais aussi pratiquer, tout cela constitue-t-il l'attitude de la sadhana.

Plus spécifiquement, la Sadhana désigne la pratique matinale de yoga.

C'est un moment que vous choisissez de vivre chaque matin pour vous donner les moyens d'éliminer les habitudes négatives qui vous empêchent d'accéder à une conscience supérieure.

Durant une journée, l'homme suit des changements d'états de consciences importants. L'état le plus bas est celui du sommeil. Il est naturel qu'au réveil, notre conscience soit embrumée et que cela soit l'un des moments où l'inconscient est non seulement le plus accessible à la pratique, mais aussi le plus actif dans notre vie.

Se lever et pratiquer la Sadhana, c'est faire le choix de sortir de la torpeur et de l'inconscient pour "monter en conscience", et y rester pour le restant de la journée.

Yogi Bhajan disait :

- "that morning is the time when you want to decide if you want to live or die" - le matin est le moment où vous décidez si vous voulez vivre ou mourrir.

- "the day you don't do your sadhana, that day you have lost yourself to yourself" - le jour où vous ne faites pas votre Sadhana est un jour où vous vous perdez à vous même.

Ce que Yogi Bhajan signifie par cela est que sans la pratique de la sadhana, les passions qui nous habitent (les "bonnes" comme les "mauvaises") nous emportent et notre journée est asservie par leurs changements d'humeurs et leur intempérance.

Tandis qu'une journée débutée par une sadhana crée un espace dans lequel la conscience sera "mise en place". Les aléas de la vie continueront à se produire, nos réactions émotionnelles et notre mental seront toujours présents et actifs, mais ce qu'il y a de plus haut en nous sera là et observera, sans juger, créant les conditions d'une transformation et d'une purification naturelle.

La pratique de la Sadhana devient, à un point d'évolution dans la pratique du Kundalini yoga essentielle et délicieuse.

QUELLE MAGIE OPERE

Pratiquer, Pratiquer, Pratiquer

La pratique du yoga agit et produit les effets recherchés, ainsi se passe-t-elle d'explications et de théories.

L'esprit occidental veut "comprendre avant de faire" - tandis que le yogin tantrique s'observe en train de faire et comprend avec le coeur, à chaque instant ce qui se produit réellement.

croix verte

Nous sommes en occident : consentons à habiller la réalité d'une explication théorique. Nous invoquerons les travaux de Jung pour support théorique.

Jung fait la proposition que les "briques" élémentaires constituant notre inconscient sont des "archétypes", et que nous disposons tous des mêmes archétypes à l'intérieur de nous, qu'ils sont simplement plus où moins équilibrés. Nous n'avons pas directement accès à ces archétypes, ils dépassent notre compréhension, mais nous avons accès à leur expression au travers des symboles. Par exemple l'équilbre du symbole "intérieur extérieur" se traduit par une aisance à connaître et à faire respecter ses limites et celles des autres, mais aussi à se laisser toucher par les autres tout autant qu'elle influencera la sensation ressentie à la vue d'une porte à demi ouverte et notre capacité à exprimer nos sentiments, etc... tout ce qui touchera la dualité intérieur / extérieur sera ainsi connecté.

Le yoga, par la codification de ses pratiques, agit directement sur les archétypes au travers de "mises en situations de symboles".

Ainsi, la posture les mains jointes au centre de la poitrine produit-elle un effet de recentrage important, du haut et du bas, en se plaçant à cet endroit entre ciel et terre, de droite à gauche, en réunissant les deux lobes du cerveau.

Ainsi, la posture de l'archer travaille-t-elle à aiguiser notre clairevoyance.

Pratiquer le yoga, c'est purifier notre inconscient, c'est purifier notre âme, pour que, ainsi libérée des scories des mémoires passées, elle puisse prendre toute son empleur et rayonner en notre sein, pour notre plus grande joie.

L'ENGAGEMENT

Dans la pratique

Récolter ce qu'on a semé : Le Karma Vs Le Dharma.

Le Yoga comme pratique vers un homme nouveau.

La loi du Karma est simple et s'applique avec une étonnante régularité : nous portons en nous des blessures (des mémoires ou des névroses dirions nous aujourd'hui),

croix verte

qui sont actives et nous poussent à reproduire ces blessures de nouveau en nous et autour de nous. Ainsi la tendance naturelle, inconsciente est de reproduire à l'infini ce qui nous fait souffrir. Cette souffrance, à son tour est intégrée et renforcée en nous et auprès de nos proches et renforce cette tendance : c'est le Samsara, la roue du Karma.

La loi du Dharma est moins connue mais s'applique avec la même simplicité et efficacité : lorsque nous mettons notre corps dans une situation qui tend à guérir les blessures karmiques (mémoires de notre vie passée, transgénérationnelles ou transpersonnelles), cette guérison s'étend à tous les aspects de notre être.

Notre engagement dans le Karma comme dans le Dharma modère d'autant notre évolution.

- Ainsi, laisser aller une souffrance relative à une violence reçue en la laissant s'exprimer puissamment de maniére inconsciente sur une victime renforcera d'autant cette blessure.

- Ainsi, pratiquer avec puissance, subtilité et profondeur, en engageant tout le corps et en dépassant ses propres limites, voici ce qui libérera la blessure et vous rendra à vous-même.

TENEZ BON !

Dépasser ses résistances

Se Respecter.

Les libérations permises par le Dharma du Kundalini Yoga Tantrique sont d'autant plus puissantes que l'engagement du yogin est intense.

Ainsi le Kundalini Yoga vous encouragera toujours à "dépasser vos limites" pour aller au délà, et changer d'état.

croix verte

Lorsque vous tenez une posture, une respiration, votre energie est sollicitée, vous sentez des mouvements se produire à l'intérieur de vous et des émotions et des idées voient le jour en vous. Le corps à un interêt à ne pas changer, il a trouvé un état d'équilibre, qui globalement fonctionne. La pratique de la posture va venir déranger cet équilibre et créer temporairement une sensation d'inconfort. Votre mental, ne souhaite pas lâcher ce qu'il connait déjà (le mental ne peut connaitre que le passé) et vous allez sentir que "vous n'en pouvez plus".

Mais écoutez avec honnêteté cette voix en vous : "vous n'en pouvez plus ?" qui dit cela, est-ce-que vous allez vous faire mal ? Si oui, quittez la posture doucement et reposez-vous, mais si non, c'est simplement le signe que vous êtes arrivé justement au moment où la posture va faire l'effet souhaité, débloquer, changer et vous libérer. A ce moment précis, mettez de coté l'Ego qui souhaite rester tel qu'il est et allez au-delà, allez à l'aventure de voir ce qui se cache derrière. Des trésors vous attendent.

LE KUNDALINI YOGA

Un Yoga des origines

Le Kundalini Yoga est le yoga des origines à partir duquel les différents types de yoga se sont différenciés et spécialisés au fur et à mesure du temps.

 

> le Kundalini Yoga

LES PROCHAINES DATES

De Sadhana

Plusieurs fois par mois àMarseille

 

> sadhanas à Marseille

SADHANA

Is not a Joke

Ce que Yogi Bhajan nous dit de la pratique de la Sadhana. English only :-)